Chargement...
2015
04
06

Noir, blanc ou gris ?

Noir, blanc ou gris ?

« Finalement, est-ce bon ou mauvais ? », telle est la question qu’on peut souvent se poser à la vue des avis contradictoires auxquels nous sommes confrontés lorsque vient le temps de prendre une décision pour sa santé, particulièrement en nutrition.

L’étude scientifique et avancée de la nutrition est relativement récente. Il y a donc encore beaucoup de questions sans réponses quant aux effets des aliments, de suppléments et de leurs interactions sur la santé. De plus, dans le contexte actuel où le maintien de la santé est mis de l’avant, la nutrition est inévitablement un sujet très populaire. Par exemple, les journaux s’empressent de rapporter les dernières découvertes scientifiques, mais ne parviennent souvent pas à les replacer en contexte (puisque des connaissances étendues du domaine sont nécessaires). En fin de compte, nous sommes souvent confrontés à une série de découvertes scientifiques qui portent des regards ponctuels sur la nutrition. Soit dit en passant, une étude scientifique prise individuellement – et hors contexte –  est généralement peu utile pour valider certains choix ou habitudes alimentaires.

Le vrai challenge commence quand vient le temps de démêler toutes les informations et définir ce qui sera idéal pour une personne précise, dans un contexte précis, pour un objectif précis. Le rôle d’un(e) professionnel(le) de la nutrition prend tout son sens. Mon objectif en tant que nutritionniste est de trouver le modèle alimentaire qui permettra au client d’atteindre ses objectifs. Les possibilités et les variables à analyser sont nombreuses et complexes!

Il y a donc rarement (à quelques exceptions près) de réponses faciles, claires et précises sur un sujet en nutrition.

  • Est-ce que ce supplément en vaut la peine? : «ça dépend»
  • Est-ce manger tel aliment est mieux que tel aliment? : «dur à dire, dites-moi en plus sur … »
  • Est-ce que je devrais … ou … ?: «vérifions d’abord si…»

Il est vrai que c’est rassurant de se faire dire que TOUS les aliments avec telle caractéristique sont mauvais, que votre prise de poids entière est due à UN aliment précis. Cela donne enfin un coupable à accuser. Malheureusement, ce n’est pas si simple.

Bref, quand vient le temps de déterminer le modèle d’alimentation idéale, il faut souvent travailler avec du «gris». C’est-à-dire comprendre qu’un choix peut être correct dans un cas précis, mais inapproprié dans un contexte différent. Règle générale, si quelqu’un vous propose une alimentation dans laquelle plusieurs groupes d’aliments sont interdits ou encore quand un seul aliment ou nutriment est responsable de toutes les maladies possibles, posez-vous des questions!

Auteur : Didier Brassard